Initiatives privées ou publiques, quelles perspectives pour la formation des acteurs culturels ? Mamadou Jean-Charles Tall, Safouane Pindra et Aïssatou Ndeye Aida Diop

janvier 27 2017

RAW Material Company a le plaisir de vous inviter à la douzième édition de SN Art. Initié par la revue d’art AFIKADAA et la plateforme culturelle AgenDakar, SN Art est un rendez-vous mensuel itinérant qui réunit artistes, journalistes, operateurs culturels et amateurs d’art de tous horizons, sous la forme d’un afterwork culturel.

De nos jours, les métiers de l’art et de la culture se développent de plus en plus et font partie intégrante des programmes d’études universitaires. Au Sénégal, un nombre croissant d’initiatives publiques ou privées émergent et permettent à des passionnés d’arts et de cultures de se professionnaliser. Souvent considérée comme industrie de divertissement, le financement de la culture n’est pas chose aisée. Ce secteur se voit alors octroyer malheureusement un très faible budget et ne parvient pas à satisfaire toute la demande de formation. C’est alors que l’on se pose la question : Initiatives privées ou publiques, quelles perspectives pour la formation des acteurs culturels ?

La discussion sera animée par Carole Diop, fondatrice de la revue AFRIKADAA et Minuss Niang, membre du collectif Vendredi Slam et étudiant en Arts et Cultures.