Actualités

ARTS COLLABORATORY ASSEMBLY IN DAKAR

As part of the 2nd Assembly of Arts Collaboratory. RAW MATERIAL COMPANY is pleased to invite you to the public discussion on "Common Goods: Networks and alternative models for culture". This discussion will be held Monday, April 13 at Librairie Athena from 17:30.

USEFUL DREAMS

Blain|Southern Berlin’s current exhibition, Useful Dreams, is a comprehensive survey of the work of the Malian artist Abdoulaye Konaté, one of the most eminent West African artists of his generation. Useful Dreams comprises works from the 1990s to the present, including nine new works created for this significant presentation.
The exhibition is curated by Koyo Kouoh

10TH RENCONTRES DE BAMAKO

Organised by the Malian Ministry ofCultureand Institut français, the Bamako Encounters is the first and principal international platform dedicated to African photography on the continent. A veritable platform for discovery, exchanges and interaction, the Bamako Encounters are known as a meeting place for African photographers and other art professionals from across the world. It will take place in Bamako, from 31st October to 31st December 2015.

The Executive Director of the Bamako Encounters is Samuel Sidibe, Director of the National Museum of Mali, who has been directing it since 2009.

The Artistic Director of the 10th Bamako Encounters is Bisi Silva, an independent curator and the Director, Centre for Contemporary Art(CCA, Lagos).

The Pan-African Exhibition, resulting from a call for applications and the selection of artists representing all of the African continent and its Diaspora, is part of the Biennial’s central presentation. In 2015 the title is « TELLING TIME ».

The call for applications to the Pan-African Exhibition of the 10th edition of the Bamako Encounters is open for African photographers and video artists from 15th January to 30th March 2015.

For more details : http://www.rencontres-bamako.com

EVA INTERNATIONAL 2016 - APPLICATIONS ARE OPEN

Responding to the context of the centenary, EVA International 2016 curated by Koyo Kouoh will be entitled Still (the) Barbarians and will investigate the post-colonial condition of Ireland as a point of departure from where artistic reflections, critical redefinitions and political transformations are articulated. 

The online application process is now open and closes at noon (IST) on Monday 15 June 2015.

More informations here : http://www.eva.ie/still-the-barbarians

Programmation Spéciale Dak’art OFF 2016

Après une riche année sabbatique RAW Material Company a le grand plaisir de vous accueillir à nouveau dans ses locaux à la Sicap Amitié 2 ainsi que dans son tout nouvel espace situé à la Zone B. Une programmation spéciale — résidences, expositions, projets in situ, débats et conférences — se tiendra du 27 avril au 5 juin 2016 dans le cadre du OFF de Dak’art, 12ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain (3 mai au 2 juin 2016). 

Nouvel espace

RAW Material Company a travaillé avec la jeune architecte sénégalaise, Carole Diop, à la rénovation d’une maison résidentielle d’inspiration moderniste des années 1950 située dans le quartier historique de la Zone B
 au centre de Dakar. Cette maison est notre seconde adresse; une extension de l’espace à Sicap Amitié 2,
 que nous dédions, dès lors, aux résidences et ateliers pour jeunes diplômés des écoles d’art. Le nouveau site par contre sera dédié à RAW Académie, notre nouveau programme expérimental d’études sur les pratiques artistiques et curatoriales qui commencera en octobre 2016. Il sera également le lieu de notre programme d’expositions, de débat artistique et sociétal, d’édition 
et abritera notre bibliothèque. Ce lieu nous permet de présenter des projets plus ambitieux et de collaborer avec les établissements d’enseignement dans le secteur. Ceux-ci incluent l’Université Cheikh Anta Diop, L’École des bibliothécaires, archivistes et documentalistes (EBAD), Le Collège d’Architecture, l’Institut Supérieur de Management (ISM), le British Council, et last but not least, les lycées légendaires Lycée Blaise Diagne et Lycée John F. Kennedy. Les deux dernières institutions ont éduqué plusieurs générations de dirigeants depuis le début des années 1960. La rénovation de cet espace est aussi le point de départ à partir duquel nous souhaitons nourrir 
un débat sur les enjeux de l’architecture et de l’urbanisme dans les villes africaines.

ICI – Curatorial Intensive in Dakar

30 mai – 5 juin 2016

Espace Zone B

Session close pour les participants sélectionnés uniquement

ICI, en collaboration avec RAW Material Company, présente pour la première fois le Curatorial Intensive à Dakar. Après les Curatorial Intensives à Marrakech, Addis Abeba, et Johannesburg, ICI poursuit son engagement pour la promotion du commissariat d’exposition en Afrique et le développement des réseaux professionnels internationaux. Ce programme a été élaboré en collaboration avec Koyo Kouoh et continuera les collaborations entreprises avec RAW Material Company.

Le Curatorial Intensive a été conçu tel un programme de développement professionnel d’une semaine intensive. 
Il offre aux participants la possibilité de discuter entre pairs les concepts, la logistique et les défis de l’organisation d’une exposition, de la programmation ainsi que d’autres modèles de commissariat. C’est une immersion d’une semaine de séminaires, débats et conférences à même de soutenir le processus de développement d’une idée d’exposition ou de programmation pour en faire une proposition aboutie. D’autre part, le Curatorial Intensive offrira des contacts étroits avec la dynamique scène artistique de Dakar, l’un des lieux majeurs de la production intellectuelle et artistique en Afrique.

DECOLONISER LE SAVOIR 
– LES ARTISTES PARLENT AUX PHILOSOPHES

programme de débats et conférences mené
par Seloua Luste Boulbina

Du 3 au 8 mai 2016

Espace Zone B

Accès libre

La production de discours est devenu une composante plus qu’un complément de la pratique artistique. Ces rencontres visent à poursuivre le séminaire engagé au Collège International de Philosophie à Paris, mené par 
la philosophe et politologue Seloua Luste Boulbina.
Trois lignes de fuite l’animent. D’abord, l’idée que le postcolonial est constitué d’entre-mondes plutôt que de mondes activés par les migrations. D’autre part, l’idée que dans ces entre-mondes, les artistes, les écrivains
 et les philosophes engagés dans des processus de décolonisation des imaginaires et des rationalités, peuvent être perçus comme des producteurs déterritorialisés 
de sens. Troisièmement, l’idée que la transition de la pratique théorique à la pratique artistique permet une compréhension accrue de la décolonisation des savoirs dans toute sa complexité.

Mardi 3 mai 2016, 16h
Kader Attia

Attaquer l’actualité

Jeudi 5 mai 2016, 16h
Julien Creuzet

Le portrait paysage

Vendredi 6 mai 2016, 16h
Barthélémy Toguo
L’histoire par le bas

Samedi 7 mai 2016, 16h

Jean-François Boclé

Bandung et après? 

Suivi de la projection de la video “Le voyage à Bandung”

Dimanche 8 mai 2016, 16h
Hela Ammar

Le Genre (en) Politique

Les mouvements de contestation universitaires: focus sur 1988 et 2012 

RAW Material Company a le plaisir de vous inviter au panel Les mouvements de contestation universitaires: focus sur 1988 et 2012 organisé dans le cadre de son programme Parlons Sénégalaiseries le vendredi 2 Mars 2018 à 17h30 à la Zone B, rue sans soleil Villa N°2B. 

Le programme mensuel Parlons Sénégalaiseries est une série de communications et débats organisée en collaboration avec le journaliste et éditeur Ibou Fall et qui entre dans notre volet de débats publics les vendredis @ RAW. Il constitue un focus sur des sujets liés à la société sénégalaise. 

En prélude au cinquantenaire de Mai 68, nous consacrons le premier trimestre de Parlons Sénégalaiseries à un retour sur les temps forts de l’histoire des mouvements de contestation universitaires allant des événements de Mai 68, en passant par l’année blanche de 1988, aux mouvements nés de la préparation des élections présidentielles de 2012. 

L’année 1988 a été marquée par les élections présidentielles et législatives qui se sont tenues simultanément au Sénégal. La présidentielle, remportée par le Président Abdou Diouf, fut l’objet de moult contestations qui entrainèrent l’incarcération de plusieurs leaders politiques. Cette période tumultueuse a causé un boulversement profond du calendrier scolaire qui aboutit à la déclaration in fine de la première année blanche au Sénégal. Entre frustrations et revendications, plusieurs mouvements de contestations virent le jour. On assista à la naissance du mouvement hip-hop au Sénégal, et à travers le rap, à d’autres formes d’activisme politique menées par la jeunesse sénégalaise. 

Ce panel sera animé par Dr. Ibrahima Wane, Mr Fadel Barro et Mr Cheikh Sene dit Keyti

A propos des intervenants

Dr. Ibrahima Wane
Ibrahima Wane est titulaire d’un doctorat de troisième cycle de lettres modernes et d’un doctorat d’État de lettres et sciences humaines. Il est professeur de littérature et civilisations africaines à l’UCAD, Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il enseigne aussi l’histoire sociale de la musique à l’Institut supérieur des arts et cultures (ISAC) de Dakar. Wane est le directeur de la formation doctorale Études Africaines de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD et le premier vice-président du Réseau euro-africain de recherche sur les épopées (REARE). Ses axes de recherche actuels sont la poésie et la musique populaires en Afrique de l’Ouest, les littératures écrites en langues africaines, les cultures urbaines et l’imaginaire politique. Il vit et travaille à Dakar 

Fadel Barro
Fadel BARRO est titulaire d’un Diplôme d’Études Spécialisées en Journalisme et en Communication Politique. Il a acquis huit ans d’expérience dans le journalisme avant de se lancer comme consultant en communication et en leadership transformationnel. Il est membre fondateur du Mouvement Y’en a marre dont il est le directeur et un des principaux architectes

Cheikh Sene dit Keyti
Keyti s’est révélé au public hip-hop sénégalais en 1998. Porte étendards d’un rap fortement versé dans la contestation sociale, lui et son groupe Rapadio ont su tracer la voie à une nouvelle génération de rappeurs qui réclamait être la voix du peuple.
Dans ses chansons, Keyti pose de vraies réflexions sur les changements sociaux au Sénégal et invite au débat à travers des thèmes comme l’immigration, la mendicité des enfants, le chômage des jeunes, l’éducation.
Il se distingue aussi pour son engagement dans des causes sociales notamment la promotion des droits de l’enfant pour laquelle il a beaucoup voyagé en Afrique de l’Ouest. Sur d’autres fronts, il a aussi travaillé dans des prisons du Sénégal en initiant des détenus à l’écriture mais aussi en formant d’ex détenus mineurs à parler français et anglais.
Depuis 2013, Keyti présente avec Xuman, le Journal Rappé (JTR), une émission télé/internet hebdomadaire qui résume l’actualité en musique et en rap tout en abordant des questions civiques qui ciblent principalement les jeunes. Parallèlement, il présente le rap sénégalais dans de nombreux pays afin d’inciter les artistes à s’imprégner de leurs réalités socio-politique et d’agir. 

Retour sur 14/17 - The past, the present, the future and the praying mantis

RAW Material Company a le plaisir de vous inviter à Retour sur 14/17 - The past, the present, the future and the praying mantis une présentation de l'artiste créatrice Selly Raby Kane, ce vendredi 9 Mars 2018 à 17h30 à la Zone B, rue sans soleil, Villa N°2B. 
Cette présentation est organisée dans le cadre de CITÉOLOGIES, une réflexion sur l'espace urbain africain contemporain à travers le prisme des politiques architecturales et urbanistiques en collaboration avec l'architecte Carole DIOP. CITÉOLOGIES est un volet du programme de  débats publics hebdomadaires les vendredis @RAW.

Superpositions de réalités et de générations adossées à un espace en constante mutation: Dakar, Espace que l'on se partage, que l’on se cède à travers le temps et les formes expressives. Dakar-transition : ceux qui nous ont précédés lui ont imprimé un rythme. Aujourd’hui, de l’ouvrage commun, son versant (surface topographique comprise entre un talweg et une ligne de faille) attend d’être rempli de nos postures, de nos visions et de nos ambitions créatives. Jeu de miroir entre Dakar la mante religieuse et ses artistes, 14/17 dresse un portrait en ping-pong de deux entités qui s’entre-nourrissent puis le temps venu, se dévorent. 14/17 est une projection temporelle, une quête de repères dans un futur qui se déroule au fil de l’action, elle est l’expression d’un besoin viscéral de contribuer, de questionner, de mesurer, de fédérer.

Ce retour consistera en un échange sur les interactions et les jeux de transmission entre la perception de la ville et les identités créatives puis fera un focus sur Alioune Samb, artiste du groupe Muus Du Tux qui fait un parallèle complexe entre techniques de tressage ancestrales et pression démographique dans ses œuvres en tuyaux isol

RAW Académie Session 4 Corpus Callosum Sous la direction de Tracey Rose

Conférence inaugurale de la session 4 de la RAW Académie

Entre-deux Avec Sara Mikolai, artiste-performeuse et co-fondatrice du Dotted Dance Project, Berlin et Singapore

La thaumaturgie comme pratique collective Avec Christopher Wessels, artiste et co-directeur du Musée des formes impossibles, Helsinki

RAW MATERIAL COMPANY

CENTER FOR ART KNOWLEDGE AND SOCIETY

Sign up for our Newsletter

FOLLOW US: