Photographe, historienne de l'Afrique (diplômée de l'ÉNSP/Arles et de l'Université Paris 1) et professeure associée en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), Érika Nimis vit et travaille à Montréal. Elle est membre de la coopérative d'artistes Cercle Carré et du Cabinet, espace de production photographique, devenu en 2016 L’imprimerie, centre d’artistes.

Sa pratique artistique consiste à photographier en couleurs les lieux périphériques, en marge, les rebuts et les recoins délaissés, en s’attardant sur les détails qui ne sont pas toujours visibles de prime abord. Elle est par ailleurs connue pour ses travaux sur l’histoire de la photographie en Afrique de l’Ouest et ses recherches sur les relectures de l’histoire africaine faites par les artistes visuels contemporains à travers l’usage des archives photographiques. Auteure de trois ouvrages sur l’histoire de la photographie ouest-africaine (dont un tiré de sa thèse de doctorat : Photographes d’Afrique de l’Ouest. L’expérience yoruba, Paris, Karthala, 2005), elle mène en parallèle divers projets de recherche, de publication et d’exposition, tout en collaborant avec plusieurs revues dont Ciel Variable. En 2013, elle a fondé, avec Marian Nur Goni, Fotota, un blog dédié aux enjeux de la recherche sur la photographie en Afrique.