SELECT
				a.*,
				ad.article_data_id,
				ad.lang,
				ad.title,
				ad.body,
				ad.seo_title,
				ad.seo_body,
				ad.tag,
				ad.handle,
				u.*
			FROM
				article a
				LEFT JOIN
					article_data ad ON a.article_id = ad.article_id
				LEFT JOIN user u USING(user_id)
				LEFT JOIN f2a ON a.article_id = f2a.article_id
			WHERE
				
	parent_id IN(268,521,687)
	

			GROUP BY a.article_id
			ORDER BY a.date_start DESC
		

24 mai 2017

Un savoir qui commence ici – La science, la technologie, l’innovation et l’entreprenariat dans nos propres langues

Le langage quotidien, comme expression orale de nombreux espaces de travail transitoires qui anime la vie en Afrique, constitue un espace philosophique riche à partir duquel initier une perspective du Sud global, de l’Afrique, et de chacune de nos communautés spécifiques, et produire un savoir pertinent et utilisable par nous-mêmes. Le langage de tous les jours exprime des réalités et des imaginaires qui sont à la croisée de l’indigène et de l’entrant, et témoigne donc de la créativité des peuples qui les déploient de manière stratégique. Le langage constitue la seule archive à partir de laquelle les Africains peuvent aboutir à un savoir sans aucun sentiment d’infériorité intellectuelle ; c’est précisément pour cette raison que les Français, les Britanniques, les Portugais et les Allemands ont fait de leurs langues les langues officielles de la production des connaissances et du savoir dans l’ère coloniale. Nos conversations encourageront chacun d’entre nous à retourner à nos langues, à retrouver la signification des choses qui revêtent une importance primordiale dans la vie contemporaine. Nous allons nous concentrer sur quatre d’entre elles : la science, la technologie, l’innovation et l’entreprenariat. Les conversations seront de nature historique et contemporaine ; philosophique et méthodologique ; et intellectuelle tout autant qu’appliquée. Les participants sont invités à déployer toutes sortes de supports multimédias (formes de langage et de représentation), textuels, visuels, sensoriels ou autres, qui puissent révéler comment les Africains perçoivent, comprennent, créent et utilisent leur propre langage.

 

A propos de Clapperton C. Mavhunga 

Professeur Mavhunga est Professeur associé de science, technologie et société à MIT et lauréat du programme Carnegie African Diaspora Fellow. Il focalise ses travaux de recherche sur l’histoire, la théorie et la pratique de la science, la technologie, l’innovation et l’entreprenariat dans un contexte international, mais avec un accent sur l’Afrique. Il est l’auteur de l’ouvrage Transient Workspaces: Technologies of Everyday Innovation in Zimbabwe (MIT Press, 2014), et vient de terminer l’édition d’un volume intitulé What Do Science, Technology, and Innovation Mean from Africa?, qui explore la STI en Afrique d’un point de vue archéologique, historique, philosophique, anthropologique, de la STS, de l’ingénierie, du développement et de la définition de politiques. Le second volume de Mavhunga – sur la mouche tsé-tsé comme site de production de savoirs africains – est enfin terminé après des recherches supplémentaires approfondies et devrait être publié en fin 2017 ou début 2018. Il collabore avec le CODESRIA dans le but de renforcer la capacité des universités africaines à former les étudiants de premier et second cycle, particulièrement dans le domaine du STEM et des sciences sociales.

RAW MATERIAL COMPANY

CENTER FOR ART KNOWLEDGE AND SOCIETY

Sign up for our Newsletter

FOLLOW US: