22 avril 2022

Une rencontre avec Juliane Foronda

RAW Material Company vous invite à une conversation autour du travail de l'artiste philippino-canadienne Juliane Foronda, avec la commissaire d’exposition Fatou Kiné Dioufle vendredi 22 Avril 2022 à 18h00.

À travers de nombreuses visites de sites, des conversations et les ressources de la RAW Base, les recherches de Juliane pendant sa résidence se sont concentrées sur la relation entre les textiles et le soin. Elle s’est imprégnée des traditions sénégalaises d’hospitalité, « Teranga », en allant notamment au marché et en bénéficiant gracieusement du savoir-faire culinaire de Aminata, Flavienne et Fatou. 

 

A propos de Juliane Foronda

Juliane Foronda (elle) est une artiste, productrice et écrivaine philippino-canadienne. Sa pratique, qui repose principalement sur l'objet, l'intervention et le texte, est ancrée dans les notions de soins radicaux, d'hospitalité féministe et de traditions de rassemblement. Juliane a obtenu un Master en beaux-arts de Listaháskóli Íslands/Iceland University of the Arts, et un Bachelor en arts plastiques de l'Université de Guelph. Elle vit actuellement entre Glasgow, en Écosse, et Toronto, au Canada.

« Nous accueillons Juliane Foronda à RAW dans le cadre d’un programme d'échange plus large avec Cove Park, un centre international de résidence d'artistes situé sur la côte ouest de l'Écosse. Ce projet, soutenu par British Council Scotland, a débuté l'année dernière par une résidence à Cove Park de deux membres de notre équipe, Dulcie Abrahams Altass et Fatima Bintou Rassoul Sy. Il s'est poursuit avec celle de l’artiste Ibrahima Thiam à Cove Park (Février/Mars). »

 

A propos de Fatou Kiné Diouf

Fatou Kiné Diouf a étudié l'anglais et les sciences politiques à l'université de Paris Sorbonne et Paris 8. Elle a de l'expérience dans la recherche, le commissariat, la gestion de projets et les arts visuels. Sa pratique s'articule autour d'études sur les inégalités et la discrimination à travers la culture, en mettant l'accent sur le genre, la sexualité et l'appartenance. Elle a été une des participantes de CURA (Raw Material Company) et YCA (Gorki Theatre), deux programmes dédiés aux jeunes praticiens de la conservation.

Elle a notamment commissarié le "T'étais habillée comment ? Lan nga soloon ?" exposition au Musée de la Femme Henriette Bathily. L'exposition aborde la question du viol à travers la remise en question de cette phrase que reçoivent souvent les victimes de viol et qui vise à les accuser : "Qu'est-ce que tu portais ?"

Elle a récemment fondé A.D.N, une agence créative qui porte la marque de mode TEY. Elle est actuellement chercheuse dans le cadre d’un projet financé par la British Academy Development and Education in the Vernacular for Infants and Children in West Africa (DEVI).

Elle est basée à Dakar et Accra et est active dans différents collectifs féministes et artistiques.

RAW MATERIAL COMPANY

CENTER FOR ART KNOWLEDGE AND SOCIETY

Sign up for our Newsletter

FOLLOW US: