Printemps 2019

Qu’est-ce que RAW Académie ?

RAW Académie est un programme résidentiel expérimental pour la recherche et l'étude de la pratique et de la pensée artistique et du commissariat d’exposition. Le programme se déroule à Dakar pendant 8 semaines. Il invite à mener une réflexion dynamique sur la recherche en art, la pratique du commissariat d’exposition et l'écriture critique. Deux sessions distinctes ont lieu chaque année : mars-mai et octobre-décembre. La session 6 sera dirigée par Koyo Kouoh, fondatrice et directrice artistique de RAW Material Company.

Curriculum

CURA 


Ce qu’est ou ce qu’est devenu le rôle du commissaire d’exposition ne nous semble plus vraiment une question ou un débat pertinent. La source de notre réflexion est plutôt le fait qu’aujourd’hui le commissariat d’exposition est une pratique établie et reconnue dans la sphère de la traduction/transmission et de médiation de la production artistique et intellectuelle. Il participe à la dissémination de visions diverses qui à leur tour peuvent contribuer à enrichir notre compréhension des géographies et des récits complexes.

CURA, la Session 6 de RAW Académie, est le résultat d’une réflexion menée par l’équipe de RAW Material Company à l’issue de cinq sessions de ce programme. C’est une session dédiée au commissariat d’exposition — comme monnaie culturelle contemporaine et comme action sociale et politique. Le commissariat d’exposition comme manière d’écrire et de ré-écrire des histoires, de lire le présent et d’imaginer tous les futurs possibles. Une méthode pour changer le sens des choses et ainsi nos lectures, d’occuper les espaces et de dialoguer avec des œuvres d’art. Le commissariat d’exposition comme manière d’être, de vivre et de penser avec et à travers l’art et les artistes, auprès d’elles et d’eux et de ce qu’ils créent, de leurs ateliers à l’espace de présentation de leur choix. 

RAW Material Company est une cellule, habitée et animée par l‘esprit d’une équipe de commissaires, où le commissariat d’exposition est un travail et en travail. Inspirée par et en dialogue avec la créativité de son environnement à Dakar, au Sénégal, RAW est panafricaine, avec une oreille attentive et la main tendue au reste de la planète. C’est un espace transdisciplinaire pour la pensée et la pratique artistique. Aussi bien que l’exposition est une forme qui est au cœur de notre travail, nous ne la considérons pas comme étant la seule forme d’engagement avec l’art. Nous sommes intéressées par la porosité des formes de médiation. Beaucoup ont prétendu que l’histoire de l’art n’est plus une histoire d’objets mais d’expositions, mais pour une institution telle que RAW dont la pratique est liée au savoir dans sa multitude de formes, l’histoire de l’art que nous créons touche aux multiples possibilités naissantes pour commissarier des idées et les formes de leur matérialisation. Nous nous intéressons aux arts visuels et au sonique, au vestimentaire et au comestible et sommes inspirées par les arts de l’hospitalité, du mouvement et de la performance sociale. Nous nourrissons un œil critique face à la pratique pédagogique en elle même et pensons toujours à comment ces formes peuvent susciter l’imaginaire politique. Nous sommes curieuses de savoir ce qui précède le passé, le pendant du pendant et l’après de l’après.  

RAW est de surcroît le lieu de travail de 20 participants et d’un nombre croissant d’intervenants pour une période de six mois par an. Nous remettons continuellement nos propositions et idées de commissariat en question car étant sans cesse exposées à l’apport des professionnels avec qui nous travaillons et qui entrent dans notre univers. L’espace de RAW ainsi que son équipe deviennent un site de substitution et respectivement interlocutrices qui souvent font face à des approches différentes des leurs en terme de commissariat d’exposition. Quelle est la signification d’une telle souplesse pour une institution ? À quel point le programme de l’Académie constitue-t-il un projet de commissariat de RAW, ou une opportunité pour RAW d’être commissariée ? Plusieurs décennies après l’établissement de la critique institutionnelle dans la sphère artistique, les manières dont le développement d’institutions est en lui-même une forme de commissariat représentent encore un champ de recherche souvent négligé. 

La session 6, CURA, donnera ainsi la place bien nécessaire pour se pencher sur ces questions et plus encore, offrira l’opportunité de discuter de et de faire l’expérience de la proposition institutionnelle qu’est RAW Material Company et ses collaborateurs/trices. Nous allons explorer les tenants et aboutissants qui animent notre profession dans des contextes aussi particuliers et aussi divers que les environnements desquels ils émergent. Qu’il s’agisse d’évoquer la théorie critique et esthétique la plus récente produite dans ce domaine,  son historiographie ou la possibilité de penser un commissariat décolonial. De manière plus poussée -  le refus même de le penser dans un espace théorique qui a avant tout été défini par l’Occident, ou réfléchir sur les conséquences de la dominance masculine et des transgressions misogynes existant dans un champ professionnel marqué, entre autres paradigmes, par les hiérarchies de genre et de race. 

Et pour ne pas oublier l’interdépendance qui existe entre les commissaires d’exposition et les artistes, les critiques et les historiens de l’art, et l’enchevêtrement grandissant de ces disciplines, CURA accueillera des participants de toute discipline artistique, se concentrant sur la pratique au lieu du titre et, ce faisant, sur les questions nécessaires concernant la nature de la collaboration.

La session se déroulera comme un sommet de commissariat d'un ordre différent. Les commissaires qui ont nourri et entretenu une tension critique en ce qui concerne ce métier et qui ont créé des perspectives et des univers uniques formeront le corps professoral. Ce sont des personnes et des collectifs qui informent et défient à la fois le travail de RAW Material Company et élargissent la possibilité de transformer le nom cura en verbe.

Le corps professoral sera composé entre autres de Zoe Butt, Diana Campbell Betancourt, Princesse Marilyn Douala Manga Bell, Elvira Dyangani Ose, Adrienne Edwards, Reem Fadda, Kate Fowle, Natasha Ginwala, Eungie Joo, Samuel Leuenberger, Chus Martinez, Gabi Ngcobo, Ruth Noack, Maria Lind, Miguel A. López, Marion Louisgrand Sylla, Bisi Silva et WHW.

Directrice de Session

Koyo Kouoh is the founding artistic director of RAW Material Company. For Carnegie International, 57th edition, 2018, Kouoh is participating with Dig Where You Stand, an exhibition within the exhibition based on the Carnegie Museum of Art’s collection. With Rasha Salti, she recently co-curated Saving Bruce Lee: African and Arab Cinema in the Era of Soviet Cultural Diplomacy at Haus der Kulturen der Welt in Berlin. Previously, she was the curator of 1:54 FORUM, the educational programme at the Contemporary African Art Fair in London and New York, and served in the curatorial teams for documenta 12 (2007) and documenta 13 (2012). Kouoh was the curator of “Still (the) Barbarians,” 37th EVA International, Ireland’s Biennial in Limerick (2016); and has curated numerous exhibitions internationally as well as published widely including Word!Word?Word! Issa Samb and the undecipherable form, RAW Material Company/OCA/Sternberg Press (2013), the first monograph dedicated to the work of seminal Senegalese artist Issa Samb; Condition Report on Building Art Institutions in Africa, a collection of essays resulting from the eponymous symposium held in Dakar in January 2012; and Chronicle of a Revolt: Photographs of a Season of Protest, RAW Material Company & Haus der Kulturen der Welt (2012). Besides a sustained theoretical, exhibition, and residency program at RAW Material Company, she maintains a critical curatorial and advisory activity and regularly takes part in juries and selection committees internationally. She lives and works in Dakar and Basel and is consciously addicted to shoes, textiles and food.

Appel à candidatures

RAW Académie est un programme pédagogique expérimental gratuit. Il s'adresse principalement à de jeunes diplômés d'école d'art, ou ayant suivi des formations en commissariat d'exposition, lettres modernes ou sciences sociales. La candidature se fait uniquement en ligne. 10 participant-e-s maximum sont sélectionné-e-s pour chaque session. L'appel à candidatures pour la Session 6 débutera le 5 novembre 2018 et s'achèvera le 16 décembre 2018. Seules les 75 premières candidatures seront examinées par le jury.

Le comité de sélection pour la session 6 est composé de Koyo Kouoh, Directrice artistique et fondatrice de RAW Material Company, l’équipe de commissariat de RAW Material Company et Kate Fowle, Directrice en chef, Independent Curators International. 

Seul-e-s les candidat-e-s sélectionné-e-s recevront un e-mail et seront invité-e-s à un entretien en ligne avec le comité de sélection.

 

Postuler ici.

RAW MATERIAL COMPANY

CENTER FOR ART KNOWLEDGE AND SOCIETY

Sign up for our Newsletter

FOLLOW US: